Le  » vol de l’aigle  » ou  » au pays des aveugles le borgne est roi « …

Bureau de Sarkozy, rue de Miromesnil
Bureau de Sarkozy, rue de Miromesnil

Nicolas Sarkozy préparerait de façon imminente son retour.

Vous allez voir ce que vous allez voir ! Préparez-vous, écartez-vous, vous n’allez pas croire vos yeux ! Tel est le climat actuel qui gagne et règne au sein de la droite et comme une rumeur qui gonfle et qui gonfle sur toute la France. De qui parle-t-on ? Sommes-nous revenus à l’époque des grandes épopées et des grands empires où la grandeur et la grandiloquence étaient la règle et la visée coûte que coûte ? Vivons-nous à nouveau comme non pas un éternel mais un second retour le  » vol de l’aigle  » qui du golfe Juan marchait sur Paris ? L’Empereur n’est-il pas mort ou était-ce seulement l’écho de l’Histoire qui nous arrive juste ? Ou, me trompai-je, était-ce le grand, le magnifique, l’unique, le général, De Gaulle de son nom resté gravé dans nos têtes à jamais comme dans le marbre qui une seconde et ultime fois vient nous sauver du marasme et de la désolation de notre époque ? Non ! Non ! Alors, de qui est-ce ? Qui ?
Cet homme qui prétend remarcher sur Paris comme le fit jadis l’Empereur, cet homme qui veut mettre les habits du General, n’est autre que le borgne roi au pays des aveugles de son parti. Cet homme, c’est celui qui a ouvert la brèche, par une campagne indigne et nauséabonde, à quelque antipathique exacerbé pour confondre sa nature avec une  » droite décomplexée  » qui déshonore notre pays et fait honte d’être français. Cet homme, c’est l’origine de l’explosion navrante de la droite française qui devrait être une opposition alors qu’elle n’est qu’un tissu politique en lambeaux et sans idées, sans structures de pensée, sans débats, en un mot morte. Cet homme, c’est ce diviseur qui a fait tant mal à notre nation en insultant et en montrant du doigt des gens, des communautés, avec une arrogance et une désinvolture outrageante. Cet homme, qui croit et espère revenir en sauveur, n’est autre que celui qui enfonça un peu plus la France alors qu’elle était déjà au plus mal.
La France n’a pas besoin de crispation mais d’apaisement ; la France ne veut pas un trublion diviseur multirécidiviste mais un consensus national ; la France n’est pas le terrain des revanches de bas instincts mais une nation de l’avenir.
Qu’il y reste et qu’il nous garde de son retour.

I.H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s