Qu’elle nous laisse tranquille…

Valérie Trierweiler en Inde en janvier 2014 (Reuters/Danish Siddiqui)
Valérie Trierweiler en Inde en janvier 2014 (Reuters/Danish Siddiqui)

Publication du livre de l’ex-dame de l’Elysée qui fait le buzz médiatique.

En cette rentrée littéraire, plus de 600 romans seront publiés. L’attente est toujours grande, et enthousiasmante. Surtout que cela fait partie de notre particularité nationale, car dans aucun autre pays au monde on consacre une période de l’année à la création littéraire.

Mais voilà. Le livre qui retient toute l’attention, qui attire tous les regards, qui alimente toutes les discussions, n’est pas celui que vous croyez, ou que vous attendiez. Ce livre n’est pas le prochain Goncourt, ou encore le prochain Renaudot ou le prix du Flore… non, ce  » livre  » est un ramassis de bobards (car vous savez même une vérité travestie est un bobard !) d’une femme remplie de mauvais sentiments et qui en toute hâte a tâché de prendre une revanche alors que le plat est encore tout chaud !

Oui, ce n’est pas dur à comprendre. Rien que le titre m’horripile :  » Merci pour ce moment « … Une personnalisation de la vie publique et politique française à un moment où une crise nationale difficile plombe le pays et le maintient dans une situation extrêmement délicate. Arrêtons-nous là, pas la peine d’évoquer le nombre important de chômeurs qui ne diminue pas.

Pourquoi fait-elle ceci l’ex-dame de l’Elysée ? Pourquoi maintenant ?

Le cynisme jaloux veut que l’on tire même sur une ambulance ! Psychanalytiquement, ce serait amusant de dire que ce coup qui se veut  » coup de grâce  » pour le président alors qu’il est au plus mal, serait en réalité le coup de poignard qu’elle aurait aimé lui fourrer dans le dos ! Mais non, ce n’est pas aussi facile. Selon mon avis, ce sera un coup d’épée dans l’eau certes trouble mais l’eau comme même, qui d’ailleurs n’arrête pas de pleuvoir sur lui.

Alors, François Hollande traiterait  » les pauvres  » de  » sans-dents  » ?! Mais lui a-t-elle échappé que l’affection qu’on a pour quelqu’un et qui plus est pour les défavorisés peut nous faire aller à nous  » risquer  » à quelques jeux de mots ?!… Soit elle ne le comprend pas, cela lui passe au-dessus de la tête, soit c’est un  » bobard  » comme ce type de personnage sait le pondre pour salir, salir et salir.

Alors ne comptez pas que je m’attarde encore plus longtemps sur ces misères. Un énarque président de la Ve république, qui toute sa vie a été au service du socialisme, d’une intelligence claire et respectable, ne sera pas touché par une agitatrice des mauvaises heures au cœur aussi net que le tweet que sa main a envoyé alimenté d’une autre haine, mais finalement la même, pour son ennemie Ségolène Royal, qui par contre elle mérite qu’on s’incline et qu’on lui tire chapeau bas !

I.H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s