Ouyahia, l’homme fort

Ouyahia et la confiance de Bouteflika
Ouyahia et la confiance de Bouteflika

Ouyahia, le Kabyle, à la tête de l’Etat.

Ca y est. La supercherie est derrière nous. La mascarade a donné son résultat : Bouteflika réélu avec un score bréjnévien : plus de 81 % de la population. Le régime alors qu’il avait tenu son souffle peut se relâcher et il a désormais tout le temps pour préparer  » calmement  » sa mutation. Continuer à lire … « Ouyahia, l’homme fort »

 » J’ai mal à ma gauche… « 

Une centaine de députés socialistes frondeurs s’organisent avant la déclaration de politique générale de Manuel Valls.

Jusqu’à quand durera ce porte-à-faux politique ? Telle est la question que en bon citoyen on est en mesure de se poser.
C’est une crise politique qui ne dit pas son nom – ou qui le dit à demi-mot. C’est simple, on est au bord de l’implosion du gouvernement et de l’Etat. Il suffit par exemple que Manuel Valls n’obtienne pas le vote de confiance des députés mardi pour que la dissolution s’impose. Continuer à lire …  » » J’ai mal à ma gauche… « « 

Où est passé le PS…

(image : lepoint.fr)
(image : lepoint.fr)

L’image dégradée de la politique est la faute de ses partis politiques.

Sans parler du fond en évoquant le  » grand cadavre à la renverse  » de Sartre, repris par Bernard-Henri Lévy, il convient d’ouvrir les yeux, de tendre l’oreille, et de s’apostropher : Où est le parti socialiste ?

Même la débâcle des élections municipales dont l’une des causes essentielles est ce que l’on décrit présentement, n’a fait que le plonger encore plus dans le mutisme et la disparition où il est entré depuis l’élection de François Hollande en 2012. Continuer à lire … « Où est passé le PS… »

Les ados en politique

EELV
EELV

Quand les écologistes sont le miroir ou la caricature de la transition d’une époque. 

Sans aborder des choses compliquées (historicisme…) on peut émettre un constat indiscutable sur le  » niveau  » – relatif – de nos sociétés et de ceux qui nous gouvernent. Si un De Gaulle ou même un Mitterrand venaient à surgir de nos rangs, on serait tenter de parler d’anachronisme, d’apparition anachronique. Continuer à lire … « Les ados en politique »

Contre le chômage, à tout prix

Pascal Lamy énonce avec ses  » petits boulots  » sa solution-rafistolage contre le chômage.

On le sait. Il y a une seule donnée qui peut mettre tout un pays à genoux, le faire rentrer dans une dépression nationale, le ronger de l’intérieur, c’est celle du chômage. Alors, pour ne pas reprendre le défaitisme de Mitterrand qui disait en son temps :  » Contre le chômage, on a tout essayé  » Continuer à lire … « Contre le chômage, à tout prix »

La tentation de la scission

Assemblée nationale
Assemblée nationale

Les grands courants politiques sont à l’épreuve de l’évolution des idées et des sociétés.

L’arrivée à Matignon de Manuel Valls n’a pas fait que des contents. Très peu à vrai dire s’en satisfont. A droite et une grande majorité des électeurs qui ont manifesté leur mécontentement avec le vote sanction aux élections municipales voulaient beaucoup plus. Pour eux, le changement de personnes n’y fait rien. Ce qu’ils veulent, c’est le changement de cap et de politique. Continuer à lire … « La tentation de la scission »