Une photo qui fait campagne !

images (4)

Les intervenants pour plaider la cause du 4e mandat devront tenir discours avec une photo de Bouteflika à leur côté.

Voilà quatre jours que la campagne électorale pour la présidence a débuté en Algérie qu’il y règne comme un parfum de far-west. Décidément, ce pays, sous-entendu ses pseudo-élites, ne connaissent pas de limites.

Leur envie à tout prix de reconduire le président-candidat malade au pouvoir et par-là même de maintenir tout le système, qui est à deux doigts de s’écrouler, en place, les pousse à fermer les yeux sur la réalité du terrain, à nier l’évidence avec un cynisme rarement vu. A l’aveuglette ils mènent cette mascarade de campagne où les algériens leur répondent par une non-considération en ne se s’y intéressant pas et en ne se rendant pas aux faux-meetings où c’est, comble de l’ironie, une photo qui fait guise de candidat et d’orateur muet.

Quand ils ne sont pas chahutés, les larbins zélés du candidat sortant font face pathétiquement à une salle vide, les poussant à écourter leur plaidoirie pour certains à quinze minutes, ou carrément à l’annuler. Et bien obliger de poursuivre la supercherie, ces mêmes suppôts sont accompagnés de lourds systèmes de sécurité rendant le lien et le contact entre eux et le peu de militants inexistant.
Alors la photo sûr remportera l’élection mais la question hallucinante qu’on se pose naturellement est : Jusqu’à quand ce peuple fermera les yeux sur le foutage de gueule de ses gouvernants ?

I.H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s